SIANCE

Améliorer le contrôle des activités nucléaires

L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), en charge du contrôle de la sûreté nucléaire et de la radioprotection, souhaite créer un outil permettant de renforcer le contrôle des activités et des installations nucléaires grâce à l’analyse des données des inspections déjà réalisées.

La problématique : des données provenant des inspections difficiles à analyser et à traduire en actions

L’ASN effectue environ 1 800 inspections par an pour contrôler des installations nucléaires et leurs équipements afin de garantir la protection des personnes et de l’environnement.

À l’issue d’une inspection, une “lettre de suites” est envoyée à l’établissement contrôlé qui énumère les constats réalisés et les demandes des inspecteurs. Ces courriers ont fait l’objet d’un travail de traitement des informations par un algorithme d’intelligence artificielle qui a permis de structurer leur contenu. De multiples données en sont ressorties : région, sujets techniques (comme les inondations), écarts (comme l’insuffisance de compétence), classes de matériels…

Ces données sont désormais consultables dans un moteur de recherche, mais il manque un outil permettant d’offrir une vision globale de ces informations pour pouvoir en extraire de la valeur et en tirer des enseignements à plus grand échelle.

Le défi : faciliter le travail d’inspection et orienter la politique de contrôle des activités nucléaires à partir du croisement des données d’inspection

SIANCE propose d’exploiter les données d’inspections en créant un outil d’aide à la décision et de détection de signaux faibles. L’objectif final est d’identifier et de réévaluer les priorités de contrôle pour gagner en efficacité et en réactivité.

L’outil facilitera :

  • la préparation des inspections pour les inspecteurs en leur donnant accès aux données pertinentes et aux informations récoltées lors des précédentes inspections ;
  • la prise de décision en termes d’orientations stratégiques dans l’élaboration du programme des inspections.

Afin de répondre à ces enjeux, SIANCE propose de croiser intelligemment les données d’inspection afin de :

  • faire ressortir rapidement des alertes sur des tendances ou des signaux faibles, des écarts récurrents mais aussi des bonnes pratiques ;
  • faciliter l’exploitation des données via une data visualisation des résultats.

Ce projet s’inscrit dans la continuité du projet de Système d’intelligence artificielle pour le nucléaire, son contrôle et son évaluation (SIANCE).

Webinaire

Ce défi a été présenté lors du webinaire « Énergie et environnement » du jeudi 14 mai. Les agents publics qui portent le défi en ont profité pour répondre à de nombreuses questions que se posaient les candidats. N'hésitez pas à en regarder la rediffusion en ligne.

Rendez-vous sur la page de présentation de l'appel à candidatures pour retrouver la liste complète des webinaires.