NEOTac

Traiter de manière efficace les situations d'urgence

La Direction Générale de la Gendarmerie Nationale (DGGN) souhaite développer un outil permettant d’automatiser les plans d’intervention des unités de sécurité publique pour gagner en efficacité et en réactivité lors de situations d’urgence.

La problématique : des situations d’urgence nombreuses qui demandent la mise en place rapide et efficace de dispositifs d’intervention

Chaque jour, les unités de sécurité publique sont confrontées à des situations d’urgence nécessitant de mettre en place des plans d’intervention. Par exemple, en 2019, on recensait plus de 10 000 interventions pour des recherches de personnes disparues en zone gendarmerie, ou encore 2 000 interceptions de malfaiteurs dangereux.

Les dispositifs d’intervention sont soumis à des contraintes géographiques, temporelles, matérielles et de ressources humaines qui peuvent avoir des conséquences sur le bon déroulé d’une mission. Par ailleurs, ces interventions sont mises en place manuellement, à partir de plans figés, par le chef opérationnel ce qui peut faire perdre de précieuses minutes aux équipes.

Le défi : automatiser la mise en place des dispositifs d’intervention en temps réel grâce à un algorithme

Face aux caractères d’urgence de certaines missions, NEOTac propose d’automatiser la mise en place des dispositifs de recherche et d’interception pour :

  • gagner en réactivité et efficacité ;
  • aider à optimiser l’affectation des moyens.

Le défi consiste en la création d’une application, utilisable depuis le bureau ou en mobilité, qui proposera automatiquement des dispositifs d’intervention et des zones de contrôle aux équipes opérationnelles et ce grâce à un algorithme.

Cet outil facilitera la prise de décision du chef opérationnel.

NEOTac permettra de :

  • Proposer un dispositif d’intervention : à partir des premiers éléments de l’urgence (nature de l’événement, lieu, heure des faits…), de la géolocalisation des patrouilles, des données du trafic en temps réel ainsi que des ressources opérationnelles disponibles dans les unités et directement employables, l’application proposera au chef opérationnel un dispositif d’intervention détaillé qu’il pourra adapter.
  • Informer les équipes : une fois le dispositif adapté ou validé par le chef opérationnel, les ordres d’engagement avec les informations utiles seront transmis directement aux unités de sécurité publique. En effet, l’application sera installée sur l’ensemble des terminaux connectés NEOGend qui équipent tous les gendarmes.


À terme, cet outil augmentera l’efficacité des dispositifs mis en place et donc les chances de succès des interventions.

Ce projet s’insère dans le chantier plus vaste de la numérisation de l’espace d’opération (NEOps) que vient de lancer la DGGN.

Webinaire

Ce défi a été présenté lors du webinaire « Gestion de crise » du mercredi 13 mai. Les agents publics qui portent le défi en ont profité pour répondre à de nombreuses questions que se posaient les candidats. N'hésitez pas à en regarder la rediffusion en ligne.

Rendez-vous sur la page de présentation de l'appel à candidatures pour retrouver la liste complète des webinaires.