Résorption bidonvilles

Connaître, partager et agir pour résorber les bidonvilles

La Délégation interministérielle à l’hébergement et l’accès au logement (Dihal) souhaite consolider le pilotage de la politique de résorption des bidonvilles aux niveaux national et local afin d’agir plus et mieux grâce un partage de l’information et des solutions qui fonctionnent.

La problématique

Il existe aujourd’hui plus de 500 bidonvilles en France métropolitaine dans lesquels vivent entre 16 000 et 20 000 personnes, dont environ 5 000 mineurs.

Pour résorber ces bidonvilles, une nouvelle stratégie qui dépasse l’approche centrée sur les évacuations et combine des actions d’accompagnement social et d’insertion a été mise en place. Ces actions sont portées par des acteurs divers et nombreux : préfectures, directions départementales de la cohésion sociale (DDCS), agences régionales de santé (ARS), collectivités territoriales, opérateurs associatifs, collectifs citoyens…

Cependant, ces actions ne sont aujourd’hui déployées que sur une partie des bidonvilles : certains sont exempts de toute intervention, d’autres font l’objet de solutions de court-terme ne permettant pas une résorption durable des sites. Cela s’explique en grande partie par la multiplicité des acteurs et la difficulté de les mobiliser ainsi que par le manque d’informations partagées sur les bidonvilles et sur les résultats des actions menées. Au regard de ces éléments et de la rapidité avec laquelle les situations évoluent, les territoires ne sont aujourd’hui pas en mesure de connaître avec précision où sont les bidonvilles et quelles actions y sont menées.

Alors que les objectifs de la nouvelle stratégie sont claires ; comment faciliter et inciter les acteurs à partager la connaissance du phénomène ? comment mieux coordonner les actions et valoriser et leurs résultats ?

Pour suivre et coordonner les actions de résorption des bidonvilles, la Délégation interministérielle à l’hébergement et à l’accès au logement (Dihal) a développé une plateforme de partage d’information. Après un travail d’expérimentation d’octobre 2018 à mai 2019 sur deux départements, le déploiement au national de la plateforme et le développement de nouvelles fonctionnalités nécessitent d’assurer un lien renforcé avec les utilisateurs.

Plus d’informations sur le projet : resorption-bidonvilles.beta.gouv.fr

Le défi : créer des parcours clairs et rassurants pour les différents utilisateurs de la plateforme d’information

Le designer renforce une équipe pluridisciplinaire composée d’un développeur, d’un coach et d’un intrapreneur de la Dihal. Le défi consiste à :

  • clarifier les attentes et les besoins des différents types d’utilisateurs ;
  • définir des parcours utilisateurs clairs. Ces parcours devront prendre en compte les différents types d’utilisateurs en fonction du niveau de confidentialité des données ;
  • co-construction des maquettes fonctionnelles avec l’équipe et les parties prenantes ;
  • créer un parcours spécifique pour le grand public à des fins d’information citoyenne.
20 entretiens utilisateurs
8 déplacements sur le terrain
30 écrans co-conçus
5 ateliers internes et externes

Réalisations

  • Panorama de la problématique et des parcours

    Panorama de la problématique et des parcours

    Analyse de la problématique afin d’identifier les points d’amélioration et évolutions de la plateforme. Document réalisé en fin de mission afin de compiler la connaissance sur le projet.

  • Synthèse des entretiens utilisateurs

    Synthèse des entretiens utilisateurs

    Les entretiens utilisateurs menés sur les processus de travail actuels des agents ont permis d’identifier l’évolution et l’intégration de la plateforme dans ces processus.

  • Exemple de maquettage

    Exemple de maquettage

    La fonctionnalité « déclaration d’un dispositif » a été co-conçue avec l’équipe à partir des besoins identifés et les tests utilisateurs.