Je candidate ! Voir les autres défis

La Délégation interministérielle pour l’accueil et l’intégration des réfugiés (DIAIR) souhaite développer une plateforme multilingue afin de diffuser des informations pertinentes pour aider les réfugiés dans leurs démarches. L’enjeu sera de proposer une expérience utilisateur adaptée, du contenu multilingue et des services en lien avec un réseau d’acteurs (associations, administrations, collectivités) déjà engagés sur ces sujets.

Voir le défi Karfu’R en quelques slides.


Karfu’R : valoriser les initiatives d’accueil et d’intégration des réfugiés et améliorer les démarches des réfugiés

La problématique

230 000 : c’est le nombre de personnes qui ont le statut de réfugié aujourd’hui en France. Pour elles, connaître leurs droits, accéder à un logement, trouver un emploi, se former, exercer une activité sportive, accéder à la culture sont autant de démarches complexes. Les informations et initiatives citoyennes ou associatives existent, mais elles sont dispersées et parfois inadaptées aux besoins des réfugiés.

Alors que de nombreux acteurs se mobilisent - chercheurs, collectivités territoriales entreprises, communautés de réfugiés, société civile - comment valoriser leurs initiatives, les mettre en réseau et faciliter ainsi l’accès des réfugiés à de multiples services et à un accompagnement dans leurs différentes démarches ?.

Depuis mars 2018, la Délégation interministérielle à l’accueil et à l’intégration des réfugiés, à travers le Lab’R, cherche à répondre à cette problématique. Parmi ses trois instances, la plateforme numérique Agi’R a pour mission de mettre en réseau les acteurs afin de mieux diffuser l’information et d’accompagner les réfugiés dans leurs démarches. Le défi Karfu’R s’intègrerait dans l’initiative Agi’R.

Le défi : aider les réfugiés dans leurs démarches en développant une plateforme d’information adaptée à la diversité culturelle

Au sein du Lab’R, et en se basant sur la plateforme Agi’R, le défi Karfu’R poursuivra deux objectifs :

  • le développement d’une plateforme mulilingue, qui recensera l’ensemble des initiatives d’information et d’accompagnement des personnes réfugiées (activités associatives, initiatives citoyennes, actions de l’Etat ou des collectivités). Trois types d’utilisateurs : les personnes réfugiées, afin qu’elles puissent connaître où s’informer et pourquoi, les acteurs accompagnant les réfugiés, afin qu’ils puissent orienter les réfugiés selon leurs besoins, et enfin les citoyens désireux de s’engager dans une association dans leur territoire.

  • la simplification des démarches administratives des réfugiés. Sur le modèle de plateformes comme Mes Aides ou la boussole des droits, il s’agira de proposer, en concertation avec les acteurs impliqués dans le Lab’R, le développement de nouveaux services pour faciliter les démarches des réfugiés (ouverture de droits sociaux, accès au logement ou à l’emploi, etc.).

Le Lab’R est une mise en réseau des acteurs de l’accueil et de l’intégration des réfugiés. Il est composé de trois instances : La Fabrique (un groupe de travail innovant qui réunit un petit groupe motivé autour d’un théme précis avec un type de livrable défini à l’avance -MOOC, infographie…), L’Agora (une réunion annuelle qui permet des rencontres informelles et l’émergence de synergies) et la plateforme Agi’R.


Les EIG recherché.e.s

EIG 1 - Un·e développeur·se full stack

Missions principales: scrapping de données, développement d’une plateforme recensant les initiatives d’accompagnement des réfugiés et développement d’interfaces d’aides aux démarches.

Compétences nécessaires : scrapping de données, front end, back end.

EIG 2 - Un·e designer·euse

Missions principales : identification des profils utilisateurs, participation à l’animation du collectif et des partenaires, design de parcours, réalisation des maquettes, tests et itérations.

Compétences nécessaires : design d’interface UX/UI, design de service et d’expérience utilisateur.


L’équipe autour des EIG

La DIAIR est une équipe resserrée (10 personnes) organisée en mode projet. Les EIG seront complètement intégrés à l’équipe et participeront de manière proactive aux projets de la Délégation. Il leur sera proposé de participer aux déplacements et d’aller à la rencontre du public réfugié afin d’acquérir une connaissance fine et personnelle du sujet. Les qualités requises sont donc avant tout l’ouverture d’esprit, le souci d’initiative, la capacité de synthèse et l’envie de s’engager dans un projet humain.

Simon Karleskind, mentor opérationnel

Simon Karleskind

Simon Karleskind est conseiller à la DiAir et chef du projet Lab’R. Après Polytechnique, Simon a choisi la fonction publique dans le but d’apporter un regard d’ingénieur dans le développement de projets à forts enjeux. En poste à la DiAir depuis le mois de mars, il a imaginé puis mis en œuvre l’architecture du Lab’R dans une logique collaborative. Il souhaite continuer de modeler mais surtout de concevoir la plateforme Agi’R, pierre d’angle du Lab’R et qui suscite un vif intérêt pour l’ensemble des partenaires de la DiAir.

Alain Régnier, mentor de haut niveau

Alain Régnier

Alain Régnier, est délégué interministériel chargé de l’accueil et de l’intégration des réfugiés (DiAir). Dès sa nomination en janvier 2018, il avait la volonté de se saisir des outils numériques pour apporter des solutions concrètes aux personnes réfugiées.

“Travailler avec des entrepreneurs d’intérêt général pour créer une plateforme numérique offrant des données fiables aux personnes réfugiés une formidable chance qui allie nouvelles technologies, impact social et défi humain.”