dataESR : révéler tout le potentiel des données de la recherche et l'ouvrir aux citoyens

La problématique

Le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI) cherche à faciliter l’accès aux données et indicateurs à ses usagers. Il souhaite aller plus loin que la seule ouverture des données et proposer un ensemble de services accompagnant les utilisateurs qui le souhaitent dans leur analyse. Mettre la donnée au service de tous pour aider à éclairer les décisions, faciliter le dialogue entre parties prenantes du système d’enseignement supérieur, de recherche et d’innovation, organiser un suivi transparent des politiques publiques et aider à la décision publique, telle est l’ambition du défi.

Le défi : développer le socle technique d’une plateforme générique d’aide à l’analyse des données pour les professionnels et le grand public

Ce défi comporte deux dimensions :

  • Améliorer l’accès aux données et indicateurs sur le système d’enseignement supérieur et contribuer à densifier la littératie des données sur l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation chez l’ensemble des usagers, professionnels de l’ESR et grand public.

  • Faire de ce service un outil générique, ouvert et déclinable à d’autres thématiques Le MESRI a déjà initié des travaux préparatoires à la conception de dataESR. Sur la base d’une analyse critique de ces travaux, les EIG développeront le socle technique de dataESR. En s’appuyant sur un data scientist et un développeur web expérimenté du département, ils en testeront la validité et la généricité et mettront en place des fonctionnalités répondant à un premier ensemble d’attentes des futurs utilisateurs.

Les 3 EIG

  • Sami Moustachir : Datascience

Photo de Sami Moustachir

Sami découvre le monde de l’entrepreneuriat en 2015 où il aide des entrepreneurs dans le lancement de leur produit dans le cadre du programme d’un accélérateur américain. Ingénieur civil de l’école des mines de Nancy, il se spécialise dans la science des données et termine ses études en explorant les techniques de traitement automatique du langage naturel pour une startup parisienne.

Son profil Linkedin Son compte Twitter : @sa_mous
  • Ambre Arnaud : Développement

Photo d'Ambre Arnaud

Diplômée de l’Ecole Centrale Paris, avec une spécialité en informatique et systèmes embarqués, j’ai terminé ma formation en effectuant mon stage de fin d’études chez Theodo en tant que développeuse web. J’ai également profité d’une année de césure au cours de mes études pour gagner en expérience professionnelle en travaillant dans un grand groupe et dans une start-up à Hong-Kong et Londres. Intéressée par les problématiques de modernisation du secteur public, et notamment l’ouverture et l’exploitation des données, je relève le défi DataESR pour mettre mon expérience et mes connaissances mais aussi ma nature curieuse et combative au service d’une cause utile à la société.

Son profil Linkedin

  • Maxime Pierrot : Développement

Photo de Maxime Pierrot

Entrepreneur et développeur, j’adore les nouveaux challenges. J’ai créé Gastronomiz, la première food box en France en 2012. Nous avons envoyé 50 000 box en 2 ans. La société a été revendue en 2015. J’ai été développeur backend-end, spécialisé en API, pour différentes startups en France et en Australie.

Son profil Linkedin Son compte Twitter : @mpierrax

Les mentors : Yann Caradec et Emmanuel Weisenburger

Photo des mentors

Yann Caradec et Emmanuel Weisenburger co-animent le département des outils d’aide à la décision au ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Cette structure d’une dizaine de personnes est en charge de l’ouverture des données. Elle conduit des projets data-centrés comme scanR, moteur de la recherche et de l’innovation (prix Opendata Territorial 2016 de la Gazette des Communes) ou encore la Magical Laundry (projet EIG 2017).

« Notre expérience réussie d’accueil de 2 EIG en 2017 ne peut que nous conduire à poursuivre l’aventure EIG sur dataESR. Avec Laurent et Léo, nos collègues EIG accueillis en 2017, nous avons trouvé un regard neuf et bienveillant, une capacité déterminée à faire, à transmettre et à initier, au-delà du projet même, de nouvelles pratiques ou techniques. Participer au programme EIG, c’est également bénéficier d’une ouverture enrichissante sur les autres projets du programme, d’un réseau d’experts.

Le programme EIG, c’est aussi un moyen de contracter le temps d’un projet, de l’inscrire dans l’urgence stimulante d’un sprint de 10 mois et de déboucher forcément sur un résultat dont chacun pourra être fier.

Pour dataESR, nous tenions à réaliser le cœur de projet, son socle technique, dans une configuration favorisant l’interaction directe et fluide avec l’ensemble de l’équipe, future utilisatrice de la solution. Pour nous le programme EIG était une évidence pour dataESR ! »

En savoir plus : le pitch du défi en 4 slides