CoachÉlève - AssistProf : améliorer la réussite scolaire et l'orientation avec les données d'apprentissage

La problématique

La révolution numérique porte des potentiels inexploités dans le champ des apprentissages scolaires. Elle permet aujourd’hui d’imaginer que l’École devienne plus adaptative, permettant un suivi individualisé des élèves et de leurs parcours de formation.

Plusieurs éditeurs de ressources et de services numérique pédagogiques se sont liés à des spécialistes de l’intelligence artificielle français et internationaux pour mettre en place des dispositifs d’apprentissage individualisé qui utilisent les données liées aux travaux des élèves sur leurs plateformes.

Comment ces données peuvent-elles nous aider à aller vers un enseignement intégrant une approche globale de l’élève, pour favoriser la fluidité des parcours de formation et l’accompagner dans ses apprentissages et son épanouissement ?

A travers ce défi, le Ministère de l’Éducation Nationale vise à mettre en œuvre une nouvelle stratégie d’utilisation des données, dans une démarche innovante, responsable, éthique, soucieuse de la protection des données élèves et concertée entre chercheurs, pouvoirs publics et éditeurs de service et de ressources.

Le défi : construire deux dispositifs basés sur l’intelligence artificielle pour accompagner les élèves dans leur parcours

Reposant sur l’intelligence artificielle, ce défi est composé de deux dispositifs : CoachElève et AssistProf.

  • CoachElève : dispositif de coaching personnalisé des élèves dans les apprentissages et l’aide à l’orientation, prenant également en compte des aspects tels que le bien-être de l’élève ;
  • AssistProf : assistant numérique conversationnel  pour l’enseignant et les équipes éducatives pour un accompagnement individualisé plus efficace de  l’élève (différenciation des apprentissages, aide à l’orientation et à la certification, etc.).

Ces outils seront développés grâce à un dispositif de recherche-action :

  • Scénarisation de cas d’usage permettant de montrer l’intérêt de l’intelligence artificielle dans l’éducation (démarche de Design Thinking)
  • Recueil et ouverture, de manière sécurisée, des données relatives aux résultats, aux comportements, à la certification et à l’orientation des élèves  (pour la recherche, et les services numériques d’aide à l’élève)
  • Élaboration des prototypes des dispositifs CoachÉlève et AssistProf

Les 2 EIG

  • David Panou : Datascience

Photo de David Panou

Suite à ses études d’ingénieur en apprentissage automatique (Arts et Métiers ParisTech - UPMC), David travaille au sein de laboratoires de recherche spécialisés en traitement du langage. Ses expériences au sein de starts-up aussi bien en France qu’aux États-Unis lui donnent le sens de l’entreprenariat. Il décide alors de mettre ses compétences au profit de l’intérêt général sur le défi du ministère de l’Éducation nationale.

Son profil Linkedin

  • Arnaud Rachez : Datascience

Photo d'Arnaud Rachez

Arnaud Rachez a débuté comme ingénieur spécialisé dans le traitement des langues sur le projet IBM Watson en 2013, puis a rejoint Google en tant qu’analyste. Passionné par l’éducation et les langues, il décide ensuite d’aller étudier le japonais à Tokyo et fonde Linalgo, une startup utilisant le traitement des langues pour en faciliter l’apprentissage. Après un passage par la Corée et une incubation à Singapour, il revient en France pour intégrer la promotion EIG2 et relever le défi lancé par l’Éducation nationale.

Son profil Linkedin Son compte Twitter : @zermelozf

Les mentors : Claudio Cimelli et François Bocquet

Photo des mentors

Claudio Cimelli est chef de la mission d’incubation des projets numérique (Numéri’lab) depuis 2014. Auparavant, il a été coordinateur de la concertation nationale sur le numérique (de novembre 2014 à mai 2015). Il pilote des programmes et des actions d’étude/recherche de la Direction du numérique pour l’éducation :

  • 10 programmes de réflexion nationaux (dont, analyse de données (adaptative learning), travail collaboratif, immersion numérique)
  • Encadrement des partenariats avec les entreprises et éditeurs du web ;
  • Encadrement des programmes d’expérimentations de la DNE, portant sur les technologies nouvelles (Big data, IA,…).

François Bocquet travaille depuis 4 ans à la Direction du numérique pour l’éducation du Ministère de l’Éducation nationale. Auparavant, il a été pendant 9 ans ingénieur de recherche projet e-learning (Grenoble Universités et Lyon 1) et pendant 6 ans professeur des universités associé en sciences de l’éducation (Lyon 2). Il dispose d’une expérience de consultant auprès de collectivités, de groupements universitaires et d’entreprises. Il accompagne des projets numériques d’envergure dans le système scolaire depuis 1993.

« Je suis certain que les données contenues dans les différentes ressources et services, tant publiques que privés, en lien avec les situations d’apprentissage et les situations d’évaluation constituent une richesse importante à exploiter, pour aider les élèves à apprendre dans un cadre éthique, respectueux de leurs données personnelles. Il est nécessaire de montrer tout l’intérêt de cette richesse par l’expérimentation en construisant un premier outil fonctionnel permettant de poser les jalons d’un nouvel étayage pour l’élève et les équipes pédagogiques ainsi que celle d’une nouvelle organisation des données de l’écosystème numérique de l’Ecole.

Le dispositif EIG va permettre de relever ce défi en dédiant deux ingénieurs de haut niveau à un travail de fond qui correspond à leurs compétences, au sein d’une structure transverse, en lien avec des équipes universitaires et des industriels, avec un tutorat et des outils adaptés. » - Claudio Cimelli

En savoir plus : le pitch du défi en 4 slides